comment était la vie avant internet

Vie d'antan -

Top 15 : Comment Était La Vie Avant Internet ?

de lecture - mots

15. Les GPS n'existaient pas.

De nos jours, nous utilisons toutes sortes d'applications directement intégrées à nos smartphones afin d'établir notre chemin, comme Waze ou Google Maps.  Les cartes routières sont sans cesse mises à jour automatiquement, et nous pouvons être avertis de diverses infos pratiques, par exemple le trafic grâce au sattelite. 🛰️

Cependant, avant, il était nécessaire d'acheter des cartes en papier ! 🗺️ Cela prenait énormément de temps pour planifier son itinéraire, ainsi que de choisir la meilleure route qui soit pour gagner le plus de temps possible. Contrairement aux GPS actuels, si l'on faisait une erreur de parcours, il était impossible de recalculer automatiquement son chemin ! Il fallait tout faire à la main et se fier à son sens de l'orientation.

Il va de soi que le sens de l'orientation des individus était bien plus développé dans le passé : en effet, là où aujourd'hui il n'y a plus le moindre effort à faire pour chercher son chemin, ce n'était pas le cas avant ! Si vous vous demandez pourquoi votre papa connait tous les bons chemins, vous avez enfin l'explication à votre portée.

personne lisant carte

 

14. Pas de Google pour trouver de réponse à sa question.

Aujourd'hui, les moteurs de recherches ont envahi notre vie et se révèlent très pratiques. Ils nous permettent de rechercher des informations, trouver un restaurant, connaître la météo, etc. Ils rendent d'énormes services et font gagner énormément de temps à tous ceux qui les utilisent.

À l'époque, il fallait se débrouiller par soi-même. Si l'on recherchait une réponse à des interrogations existentielles, comme La grande question sur la vie, l'univers et le reste, il était nécessaire de se rendre dans une bibliothèque pour espérer trouver une réponse. Et oui, il n'était pas rare que la bibliothèque ne possède pas le livre adéquat ! Des dizaines de coups de fils étaient parfois nécessaires pour enfin trouver le Saint-Graal...

Pour les plus aisés qui possédaient un ordinateur 🖥️ (rappel : les ordinateurs n'avaient pas internet à l'époque !), la plupart utilisaient Microsoft Encarta, ancêtre de Wikipédia et encyclopédie comprenant tous les sujets possibles. Encarta fut arrêté en 2009, où il prenait 2 % de part de marché, contre 97 % pour Wikipédia.

bibliothèque

13. Les jeux vidéo entre amis, c'était à la maison.

Fortnite est l'un des jeux en ligne les plus populaires de nos jours. Des milliers de joueurs s'affrontent avec leurs amis dans le but de gagner la partie à coup de pioches, fusils, et construction minecraftiennes. Le chat vocal permet à chacun de communiquer avec les autres, rendant l'expérience plus amicale et chaleureuse.

A contrario, dans le passé, il était nécessaire d'inviter ses amis chez soi si on voulait jouer une partie avec eux. Pour les consoleux (joueurs jouant sur console), la Nintendo 64 était particulièrement adaptée étant donnée qu'elle disposait de 4 portes manettes et donna naissance à la bien connue série Super Smash Bros. L'écran de télévision était divisé en 4, chaque partie représentant un joueur. 🕹️

Du côté des joueurs PC, les choses étaient plus compliquées ! En effet, pour jouer avec son ami, il fallait carrément déménager son PC et tous les accessoires qui vont avec : clavier, écran, souris, etc. Il était ensuite nécessaire de relier les différents ordinateurs via un "HUB", permettant aux ordinateurs de communiquer entre eux. Doom, Duke Nukem 3D et Quake ont fait la belle époque des jeux en multijoueur. 🖱️

quake super smash bros

12. Tout le monde lisait les nouvelles dans de vrais journaux.

Nous avons l'habitude aujourd'hui de nous renseigner sur l'actualité en consultant des journaux en ligne. D'un simple clic, nous pouvons accéder à une quantité d'informations phénoménale, et pouvons connaître ce qui se passe dans le monde entier.

Si l'on voulait se renseigner à l'époque, il était nécessaire de se tourner chez son libraire et lui acheter un journal papier. 📰 Beaucoup de personnes le lisaient au petit-déjeuner avant d'aller travailler, ou bien dans les transports en commun. Toutes les occasions étaient bonnes pour lire son journal favori et ne pas le quitter des yeux !

Cet aspect "déconnecté" de la réalité ne vous rappelle rien ? Si aujourd'hui, les gens ont du mal à quitter leur smarpthone, à cette époque, c'était leur journal. Jugez-en plutôt : 

personnes lisant des journaux

11. Les gens écoutaient tous les sons, même ceux qu'ils n'aimaient pas.

Spotify permet à quiconque d'avoir accès à un catalogue infini de musique en tout genre, et ceci... gratuitement. Ses fonctionnalités très poussées permettent à l'utilisateur de trouver des musiques en rapport avec ce qu'il écoute, lui fournissant ainsi les meilleures musiques possibles. Spotify peut être utilisé partout, sur son ordinateur comme sur smartphone.

Avant, pour se procurer un album ou un single, il était nécessaire de se rendre chez un disquaire. En général, les vinyles des singles avaient un moins bon rapport qualité-prix, ce qui fait qu'il était souvent plus intéressant d'acheter des albums. Cela se traduisait que les gens avaient l'habitude d'écouter des sons qu'ils n'appréciaient pas forcément, mais avaient en échange une diversité musicale plus importante. 🎶

Aujourd'hui, les vinyles sont de nouveaux à la mode en particulier grâce à leurs pochettes : elles sont particulièrement apprécies pour les décorations vintage.

👉 Vous aimez l'aspect vinyle ? Alors découvrez sans plus attendre notre magnifique horloge en disque vinyle.

magasins disques vinyles

10. "Netflix & Chill" ? Non !

En cette période de confinement, nous avons l'habitude de regarder des films et des séries sur Netflix. Ce dernier nous offre des tonnes de contenu à visionner, disponible immédiatement, tout ça pour un abonnement dérisoire d'une dizaine d'euros.

Cependant, à l'époque, c'était tout cela n'existait pas. Si l'on tentait de trouver un équivalent à Netflix dans le passé, ce ne serait rien d'autres que les vidéothèques ou la télévision. 📺 Ou dans une moindre mesure, le cinéma. Dans tous les cas, il était bien plus difficile et couteux de pouvoir se divertir de séries et de films.

personnes regardant tv peinture

9. Le FAX, précurseur de l'email.

Rien de plus facile que d'envoyer un message de nos jours. Si l'on pense immédiatement aux messageries instantanées comme WhatsApp, il ne faut pas oublier l'email qui reste un bon moyen de communication, en particulier pour des activités professionnelles.

Un équivalent de l'email à l'époque était le FAX. 📠 Un FAX est semblable à un scanner, sauf qu'il permet d'envoyer le contenu numérisé à n'importe qui dans le monde. Chaque personne ayant un FAX possédait un numéro qui lui correspondait (semblable à un numéro de téléphone). Il suffisait de glisser un document dans le FAX, composer le numéro du FAX de la personne distante, et la personne recevait le document par une photocopie.

En voici un en action :

8. La machine à écrire, ou l'ancêtre des traitements de texte.

Écrire un document est aujourd'hui la chose la plus élémentaire qu'il soit. De diverses applications permettent d'écrire des documents, tels que Microsoft Word ou Google Docs, et nous pouvons sauvegarder nos documents dans le cloud pour les emporter partout avec nous.

Nos parents et grands-parents, quant à eux, ne disposaient que d'une machine à écrire. Avec un peu d'habitude, celui ou celle qui maniait la machine avec dextérité gagnait énormément de temps à composer un document comparé à celui qui le fait à la main. La machine à écrire était donc un outil professionnel très prisé. 📜

Le saviez-vous ? De nos jours, certains écrivains préfèrent écrire à la machine à écrire. Selon eux, une personne qui tape sur un ordinateur pourrait être tentée d'être distraite (aller sur les réseaux sociaux, regarder une vidéo sur YouTube, etc) : c'est la raison qu'ils préfèrent la jouer "old-school".

jackie kennedy machine à écrire

7. Exprimer ses opinions face à la personne, pas derrière un écran.

Les réseaux sociaux sont désormais une réalité de notre vie. Ils servent à garder plus facilement le contact avec nos proches, et permettent de partager des passions avec d'autres. Cependant, ils peuvent parfois devenir lieu de débats violents, comme c'est quelques fois le cas sur Twitter. En effet, il est plus facile d'être agressif derrière son écran que face à la personne en elle-même. 😡

Il n'est donc pas étonnant que dans le passé, les gens tendaient souvent à être beaucoup plus pacifiques, car ils n'avaient tout simplement pas le choix : les réseaux sociaux n'existaient pas. Si le débat existait, il se limitait souvent à la radio ou à la télévision, ou ça ne concernait que certaines personnes dites "intellectuelles".

Malgré les conséquences que cela a pu avoir, nous ne pouvons pas nier un autre aspect bénéfique des réseaux sociaux : la liberté d'expression. Grâce à eux, chacun a pu faire entendre sa voix plus facilement, et la partager avec d'autres (après tout, s'exprimer c'est aussi prendre le risque d'offenser l'autre !).

monsieurs débattant

6. Les médias étaient moins dans l'immédiat.

Un bon journaliste se doit de respecter la vérité et uniquement cela. Il n'est pas de son rôle de jouer de la politique, ni d'être l'avocat du bien ou du mal. À une époque très connectée, beaucoup de journaux actuels tendent à rapporter des nouvelles dans l'immédiat au lieu de le faire de manière plus prudente. Près d'un Français sur deux estime que les médias véhiculent fréquemment des fausses informations ! 😨

Bien sûr, cela ne signifie pas que les médias d'antan étaient irréprochables, loin de là. Cependant, il était nécessaire pour le journaliste de prendre son temps afin d'écrire une nouvelle, car il n'était pas forcément à l'affut de tout ce qu'il se passait. Tel un détective, il devait grappiller les éléments dispersés par ci par là afin de recoller les morceaux, et d'apporter la vérité à ses lecteurs.

journaliste vintage

5. Polaroid : les selfies d'antan !

Si l'on ne pouvait que citer qu'un élément marquant de notre époque, ce sont les selfies ! 🤳 Snapchat et Instagram ont en particulier beaucoup misé sur ceux-ci. Selfie-stick ou en tenant simplement son smartphone, chacun y trouvera son compte.

Pour se prendre un selfie, nos parents et grands parents utilisaient des appareils photos de type Polaroid : ils étaient peu chers, facilement transportables et permettaient de développer une photo instantanément (à l'inverse des autres appareils photos où il fallait faire développer la pélicule). Pratique pour prendre une photo facilement !

polaroid selfie

4. Les gens pouvaient être injoignables.

Il est impossible d'être tranquille aujourd'hui : les téléphones portables sont devenus indispensables, et quiconque n'en possède pas un se retrouverait vite démuni. Par conséquent, cela s'accompagne par le fait que quiconque peut joindre la personne de son choix à tout moment. Un bien comme un mal, en réalité.

Il est difficile d'imaginer un temps où vous pouviez partir pendant des jours, des semaines, voire des années et où personne ne savait où vous étiez ni ce que vous faisiez (à moins que vous n'ayez envoyé une carte postale ou utilisé un téléphone public ! 😂) ; c'était pourtant le cas de l'ancienne génération ! De nos jours, il est impossible d'être réellement injoignable. Merci, la technologie !

injoignable

3. Le mystère d'un premier rendez-vous.

Les applications de rencontre permettent à chacun de trouver son âme soeur. D'une simple installation, Tinder vous permet de rencontrer les personnes prochent de chez vous et qui partagent vos centre d'intérêts. Quand vous matchez, la discussion s'engage !

Avant Internet, les premiers rendez-vous avaient un caractère mystique. Vous rencontriez quelqu'un dans une soirée ou peut-être que c'était un ami commun qui vous avait arrangé un rendez-vous. Vous aviez quelques heures pour en savoir le plus possible sur eux et décider si vous pouviez voir la relation se développer quelque part. Il était important d'éliminer tous les éléments superficiels mais importants, comme le nombre de frères et sœurs que vous aviez, votre travail, vos opinions politiques, etc. Cela ajoutait un charme, charme qui n'est plus pareil avec des applications mobiles. 💕

premier rendez-vous

2. Une meilleure mémoire.

Avec toutes les applications existantes (prises de notes, to-do list, etc) il est presque impossible d'oublier quoi que ce soit. Entre outre, les agendas peuvent même vous rappeler un événement afin que vous soyez toujours à l'heure dans le cas d'un rendez-vous indispensable. Aussi, il devient impossible d'oublier un anniversaire ! 🎂

Sauf que si on analyse dans l'autre sens, c'est aussi un problème : les gens ne prennent plus la peine de faire l'effort de se souvenir. En effet, pourquoi se prendre la tête alors que les applications le font pour nous ? Cependant, céder à la facilité n'est pas toujours optimal, comme le montre cette étude sur la mémoire.

Prenons exemple sur l'ancienne génération sur cet aspect !

personne réfléchissant

1. Les téléphones portables étaient plus solides, et leur batterie durait une semaine (!)

Nos téléphones deviennent de plus en plus intelligents et puissants. La plupart ont la résolution d'une télé, et la performance de certains n'ont pas à rougir face à un ordinateur. Cependant, un élément a l'air de toujours rester au même stade depuis des années : la batterie. Pour la majorité des smartphones, elle ne dure au plus que 3 jours !

En constraste distinct, les téléphones d'antan avaient une batterie qui duraient largement plus d'une semaine. Le téléphone portable le plus célèbre de cette génération fut le fameux Nokia 3310. Il était particulièrement réputé pour être très solide : même en le faisant chuter plusieurs fois, il continue à fonctionner parfaitement. On ne peut pas dire que c'est le cas avec nos smartphones actuels, où une seule chute peut être fatale !

nokia 3310

plaque métal vintage


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email ainsi que l'ebook « Le Guide Ultime de la Route 66 » GRATUITEMENT.