20personnes regardent actuellement ce produit
et pour quelques dollars de plus affiche
et pour quelques dollars de plus affiche
et pour quelques dollars de plus affiche
et pour quelques dollars de plus affiche
et pour quelques dollars de plus affiche
et pour quelques dollars de plus affiche
et pour quelques dollars de plus affiche
et pour quelques dollars de plus affiche
et pour quelques dollars de plus affiche
et pour quelques dollars de plus affiche
et pour quelques dollars de plus affiche
et pour quelques dollars de plus affiche

Affiche Vintage
Et Pour Quelques Dollars De Plus

Prix régulier €26,99 Prix réduit €21,99 Livraison offerte
/
Taxes incluses.
Économisez 19%

caution logo Ne traînez pas ! Il ne reste plus que 20 exemplaires disponibles !

20 commandes dans les 24 dernières heures.

0 en stock
Affiche Vintage
Et Pour Quelques Dollars De Plus
Voir les options
€26,99€21,99
Ajouter au panier
Paiement securisé (crypté grâce au protocole SSL)
  • American Express
  • Apple Pay
  • Google Pay
  • Maestro
  • Mastercard
  • PayPal
  • Union Pay
  • Visa
trust badge

Deuxième opus de la trilogie du dollar de Sergio Leone, redécouvrez l'un des meilleurs représentants du western spaghetti avec cette Affiche Et Pour Quelques Dollars De Plus !

  • Caractéristique papier :
    • 🎨 Canvas : norme mondiale en terme d'impression et imitant un aspect "toile de peinture".
    • Par défaut, l'affiche contient une bordure blanche de 4 cm pour l'encadrement (cadre non inclus). Si vous ne la voulez pas, veuillez choisir "sans bordure blanche".
    • Taille : plusieurs choix disponibles. ✅
  • Grande résistance aux UVs.
  • Éclat des couleurs maximal, sans reflets.
  • Papier recyclé, garantissant un respect de l'environnement.
  • Affiche emballée soigneusement et livrée dans un tube de protectionpour une protection totale.
  • LIVRAISON STANDARD OFFERTE.

⚠️ Cadre non inclus. ⚠️

Description de cette Affiche Et Pour Quelques Dollars De Plus

Et Pour quelques dollars de plus est un film de 1965 réalisé par Sergio Leone.

Il s'agit du deuxième film de la trilogie du dollar (avec Une poignée de dollars, 1964, et Le bon, la brute et le truand, 1966), réalisé par Leone et interprété par Clint Eastwood.

Outre Eastwood et Gian Maria Volonté, qui jouent avec Lee Van Cleef, on retrouve plusieurs acteurs qui avaient participé à des rôles secondaires dans le film précédent de Leone, notamment Mario Brega, Joseph Egger, Benito Stefanelli, Aldo Sambrell, Antonio Molino Rojo et Lorenzo Robledo. Certains d'entre eux seront également présents dans le dernier film de la trilogie.

Nouveau Mexique. El Indio, chef d'une féroce bande de hors-la-loi, est libéré par ses hommes d'une prison mexicaine. Au cours de son évasion, il tue impitoyablement les gardiens et le capitaine de la prison, ne laissant qu'un seul soldat en vie pour qu'il puisse raconter à tout le monde ce qu'il a vu.

Pendant ce temps, dans une autre partie de l'Ouest, un chasseur de primes, le Moine, ainsi appelé en raison de son habitude de n'utiliser que sa main gauche, laissant la droite libre pour tirer, parcourt le pays à la recherche des criminels les plus "rémunérateurs" de la région, et comme lui, le colonel Douglas Mortimer, ancien officier sudiste aux manières raffinées mais habile tueur de primes, s'attelle à la même tâche. Bien qu'en des lieux différents, les deux hommes ont jeté leur dévolu sur la riche prime de l'Indio, mais alors que pour le Moine ce n'est qu'une question d'argent, le colonel le veut pour une autre raison.

L'Indio rejoint ses camarades et concocte immédiatement un plan pour prendre d'assaut la banque d'El Paso, la plus impénétrable et la plus sûre de l'État, en expliquant à ses partisans, d'abord méfiants, qu'elle contient une armoire sculptée qui dissimule un coffre-fort contenant pas moins d'un demi-million de dollars en espèces, dont il a appris l'existence grâce au constructeur, un artisan qu'il a rencontré pendant son séjour en prison et qu'il a tué au cours de son évasion sanglante.

Le Moine et le Colonel se retrouvent tous deux à El Paso pour suivre de près les agissements du gang : le Moine, grâce à un jeune garçon qui lui donne des informations, découvre la présence du Colonel dans la ville, et commence à le suivre et à obtenir des informations sur lui auprès du Prophète, un vieux pionnier qui, par ailleurs, connaît bien Mortimer. Lors d'un moment de calme apparent, le colonel trouve en ville une partie du gang Indio et, voulant tester leurs intentions, allume une allumette sur la bosse de Wild, un dangereux criminel. Déterminé à rester le seul à réclamer la prime de l'Indio, le moine défie le colonel en duel lors d'un test nocturne d'adresse au pistolet. Au cours de l'affrontement, le moine tire d'abord sur le chapeau du colonel, qui lui rend la pareille en tirant à plusieurs reprises sur le jeune tireur, plus impétueux. Après l'affrontement, les deux hommes, ayant constaté leurs capacités identiques, conviennent de collaborer et de partager l'argent obtenu grâce à la prime de l'Indio et de ses partisans : au cours de la planification, le colonel, plus froid et plus rationnel que le Monco, le convainc d'infiltrer les rangs de l'Indio, en échappant à l'un de ses hommes, Sancho Perez, détenu dans une prison mexicaine, et de l'atteindre ainsi.

Bien que les deux tireurs connaissent l'objectif du gang, à savoir la banque d'El Paso, ils ne connaissent pas tout le plan. Ainsi, malgré le coup double du Monco et l'embuscade tendue par les deux tueurs de primes dans la ville pour prendre les criminels sur le fait et les éliminer, l'Indio, par un stratagème, parvient à prendre le coffre-fort et à s'enfuir avec le butin. À ce stade, le Moine voudrait dissoudre le partenariat avec le Colonel et poursuivre seul les criminels, mais une fois de plus, l'ancien officier, plus rationnel que son partenaire, le convainc de joindre ses forces à celles d'Indio et de poursuivre l'action commune.

La bande s'enfuit vers l'est, dans un village miteux appelé Agua Caliente, où Indio a décidé de se cacher des autorités. Le Monco et le colonel se retrouvent dans le village, à la surprise du premier, qui avait cru pouvoir tromper l'autre en changeant la direction de la fuite ; à l'arrivée de la bande à la taverne locale, le colonel est reconnu par le Bossu, qui le provoque en duel pour se venger de l'humiliation qu'il a subie à El Paso, et il est tué. Se faisant passer pour un voleur professionnel intéressé par le même casse, Mortimer propose à l'Indien de l'aider à ouvrir le coffre-fort, en échange d'une récompense en espèces. L'argent, cependant, est stocké dans un coffre-fort dont Indio a la clé. Pendant la nuit, le Colonel et le Moine se rendent simultanément à l'entrepôt où se trouve le coffre et volent l'argent. Mais Indio, rusé et méfiant, découvre les véritables intentions des deux alliés et les fait réduire en bouillie par ses hommes. Pensant les exploiter pour déjouer les investigations des rangers, l'Indio décide de ne pas tuer immédiatement ses prisonniers car ils ont auparavant réussi à cacher le butin du cambriolage.

Par cupidité, l'Indio, de mèche avec son fidèle El Niño, pense qu'il ne peut que partager l'intégralité du butin entre eux deux. Après avoir libéré le Monco et le colonel, l'Indio rejette la responsabilité de l'évasion sur un membre de la bande. L'impitoyable hors-la-loi met en fuite ses compagnons, qui sont bientôt éliminés un à un par les deux Indiens lors d'une fusillade dans le village.

Les plans d'Indio sont contrecarrés au dernier moment par Groggy, qui tue el Niño et réclame sa part du butin. Mais l'argent n'est plus dans le coffre et l'Indio n'a d'autre choix que de sortir de sa cachette pour affronter son destin.

Douglas Mortimer parvient ainsi à livrer le duel tant attendu avec l'Indio, grâce à l'aide inattendue du Moine qui, tenant son fusil au bras droit et une horloge de boîte à musique dans la main gauche, attend comme eux la fin de la musique pour l'épreuve de force. À la fin, le colonel Mortimer tue l'Indien mais n'accepte pas un seul dollar de la prime qu'il a déjà touchée ; l'analyse finale expliquera pourquoi : le colonel voulait venger sa sœur (dont l'Indio était follement amoureux) et son mari, victimes du hors-la-loi qui, pris de vertige après les avoir espionnés de la fenêtre de leur chambre alors qu'ils s'embrassaient, a tué l'homme et violé la femme qui, pendant le viol, s'est tuée en se tirant une balle dans le flanc avec l'arme de l'Indio. L'argent est allé au Monco qui, après avoir ramassé tous les cadavres lucratifs, a également fait sien le demi-million de dollars volé, en le prenant parmi les branches d'un arbre, où il était resté depuis que les deux partenaires avaient été découverts, afin de le rendre à la banque d'El Paso et d'obtenir la récompense.

Vous avez aimé ce visuel ? Si oui, il ne fait aucun doute que vous allez adorer cette . Jetez également un coup d'œil à nos Affiches De Films Vintage pour que votre décoration ait un style unique et inimitable. Si vous aimez le vintage, nous vous invitons aussi à découvrir nos Affiches Vintage : elles seront idéales pour donner un coup de rétro à votre intérieur !