affiche nosferatu
affiche nosferatu
affiche nosferatu
affiche nosferatu
affiche nosferatu
affiche nosferatu
affiche nosferatu
affiche nosferatu
affiche nosferatu
affiche nosferatu
affiche nosferatu
affiche nosferatu

Affiche Vintage
Nosferatu

Prix régulier €17,99 Prix réduit €16,99 Livraison gratuite
/
Taxes incluses.
Économisez 6%
0 en stock
Affiche Vintage
Nosferatu
Voir les options
€17,99€16,99
Ajouter au panier
Paiement securisé (crypté grâce au protocole SSL)
  • American Express
  • Apple Pay
  • Bancontact
  • Google Pay
  • Maestro
  • Mastercard
  • PayPal
  • Union Pay
  • Visa
trust badge

Découvrez l'Affiche Nosferatu, le chef-d'œuvre incontournable du cinéma d'horreur allemand. Cette œuvre intemporelle réalisée par Friedrich Wilhelm Murnau en 1922, a marqué l'histoire du cinéma et continue à fasciner les cinéphiles du monde entier. L'affiche de Nosferatu capture parfaitement l'essence du film, en transmettant l'atmosphère sombre, terrifiante et oppressante qui règne tout au long du récit. Le vampire le plus effrayant de l'histoire du cinéma prend vie sous vos yeux, vous plongeant dans un univers fascinant, où la terreur et la fascination se mêlent. Ajoutez cette affiche à votre collection de films cultes, ou décorez votre intérieur pour une ambiance gothique et envoûtante. Ne manquez pas cette occasion de posséder une pièce unique de l'histoire du cinéma.

  • Caractéristique papier :
    • 🎨 Canvas : norme mondiale en terme d'impression et imitant un aspect "toile de peinture".
    • Par défaut, l'affiche contient une bordure blanche de 4 cm pour l'encadrement (cadre non inclus). Si vous ne la voulez pas, veuillez choisir "sans bordure blanche".
    • Taille : plusieurs choix disponibles. ✅
  • Grande résistance aux UVs.
  • Éclat des couleurs maximal, sans reflets.
  • Papier recyclé, garantissant un respect de l'environnement.
  • Affiche emballée soigneusement et livrée dans un tube de protection pour une protection totale.
  • LIVRAISON STANDARD OFFERTE.

⚠️ Cadre non inclus. ⚠️

Description de cette Affiche Nosferatu

Nosferatu - Une symphonie de l'horreur est un long métrage allemand en cinq actes réalisé en 1922 par Friedrich Wilhelm Murnau. Le film muet est une adaptation - non autorisée - du roman Dracula de Bram Stoker et raconte l'histoire du comte Orlok (Nosferatu), un vampire des Carpates qui s'enflamme d'amour pour la belle Ellen et sème la terreur dans sa ville natale de Wisborg. Nosferatu est considéré comme l'un des premiers représentants du film d'horreur et a exercé une grande influence sur le genre grâce à sa conception visuelle. En même temps, l'œuvre, avec son personnage principal démoniaque et sa mise en scène onirique reflétant des états d'âme torturés, est considérée comme l'une des œuvres les plus importantes du cinéma de la République de Weimar. Le film devait être détruit en 1925 après avoir perdu un procès sur les droits d'auteur, mais il a survécu dans d'innombrables versions montées et est aujourd'hui disponible dans plusieurs versions restaurées.Nosferatu - Une symphonie de l'horreur est un long métrage allemand en cinq actes réalisé en 1922 par Friedrich Wilhelm Murnau. Le film muet est une adaptation - non autorisée - du roman Dracula de Bram Stoker et raconte l'histoire du comte Orlok (Nosferatu), un vampire des Carpates qui s'enflamme d'amour pour la belle Ellen et sème la terreur dans sa ville natale de Wisborg. Nosferatu est considéré comme l'un des premiers représentants du film d'horreur et a exercé une grande influence sur le genre grâce à sa conception visuelle. En même temps, l'œuvre, avec son personnage principal démoniaque et sa mise en scène onirique reflétant des états d'âme torturés, est considérée comme l'une des œuvres les plus importantes du cinéma de la République de Weimar. Le film devait être détruit en 1925 après avoir perdu un procès sur les droits d'auteur, mais il a survécu dans d'innombrables versions montées et est aujourd'hui disponible dans plusieurs versions restaurées.

Un chroniqueur raconte comment, en 1838, la peste est arrivée dans la ville portuaire de Wisborg : L'agent immobilier Knock reçoit d'un comte des Carpates, nommé Orlok, l'ordre écrit de chercher pour lui une maison à Wisborg. L'agent immobilier, apparemment ravi de la demande du comte, charge son jeune collaborateur Thomas Hutter de se rendre chez Orlok et de lui proposer la maison à moitié délabrée située en face de l'appartement des Hutter. Thomas est plein d'énergie et se réjouit beaucoup de ce voyage. Sa jeune épouse Ellen, en revanche, réagit avec inquiétude et avec de sombres pressentiments aux projets de voyage de son mari. Thomas confie sa femme à son ami, l'armateur Harding, et se met en route. En chemin, il s'arrête dans une auberge. Les autochtones ont apparemment très peur d'Orlok et mettent vivement en garde le jeune homme contre la poursuite de son voyage. Le "Livre des vampires", un compendium sur les suceurs de sang que Thomas avait déjà emporté avec lui lors de son départ de Wisborg, aurait pu lui servir d'avertissement. Mais il fait fi de tous les avertissements et de toutes les mises en garde et poursuit son voyage.

Lorsque ses guides l'abandonnent à un pont avant la dernière montée vers le château, Thomas, contrit, doit poursuivre seul son voyage. À quelques miles de sa destination, il est pris en charge par l'inquiétant carrosse du comte dans une forêt sombre et arrive au château lugubre d'Orlok. Une fois dans la cour, il n'y a personne. Thomas se demande où sont passés tous les domestiques du château, mais il est ensuite reçu par le châtelain en personne. Le comte Orlok n'est pas moins inquiétant que sa demeure : une silhouette maigre et chauve avec de gros sourcils, un grand nez crochu et des oreilles anormalement pointues. Un repas de nuit est préparé pour Thomas. Lorsqu'il se blesse accidentellement le pouce avec un couteau, Orlok veut se jeter avidement sur le sang, mais finit par lâcher Thomas. Le comte demande au jeune homme de rester. Après une nuit de sommeil difficile, Thomas se réveille avec deux marques de morsures sur le cou. Il les interprète cependant naïvement comme des piqûres de moustiques et écrit une lettre d'indignation à sa femme. Le soir suivant, lorsque le comte Orlok aperçoit par hasard le portrait d'Ellen dans un médaillon, il accepte immédiatement l'offre de Thomas et signe le contrat de vente sans même y penser. Thomas se doute qu'il a ainsi invité la fatalité dans sa ville natale. Cette nuit-là, Orlok s'approche de Thomas endormi pour lui sucer le sang, mais au loin, Ellen se réveille à Wisborg en hurlant et en tendant les mains en signe de supplication. Le comte renonce à sa victime.

Ellen entre dans un état proche de la transe et commence à être somnambule. Pendant ce temps, Thomas explore le château d'Orlok pendant la journée et trouve le comte allongé dans un cercueil, dans un sommeil semblable à la mort. Le soir suivant, il est témoin de la précipitation du Comte à charger des cercueils remplis de terre sur un chariot. À peine Orlok s'est-il allongé dans le dernier cercueil, vide, et a-t-il tiré le couvercle sur lui que le sinistre chariot s'éloigne à toute vitesse. Thomas s'enfuit du château, s'évanouit et est sauvé par des habitants qui soignent le fiévreux dans un hôpital. Pendant ce temps, Orlok fait en sorte que les cercueils soient transportés par radeau jusqu'à Varna et chargés sur un voilier. L'Empusa se met en route pour Wisborg avec Orlok à son bord, tandis que Thomas, rétabli, se hâte de rentrer chez lui par la route. À bord de l'Empusa, les membres de l'équipage meurent les uns après les autres d'une mystérieuse maladie. Lorsque les marins enquêtent et ouvrent l'un des cercueils, une horde de rats s'en échappe. Lorsque finalement seuls le capitaine et son premier maître d'équipage sont encore en vie, le comte sort de son cercueil pendant la nuit. Le second saute du bateau et le capitaine s'attache au gouvernail. L'Empusa, tel un vaisseau fantôme, entre dans le port de Wisborg, où les dockers ne trouvent plus que le cadavre du capitaine sur le bateau.

Knock, qui a entre-temps atterri à l'asile de fous en raison de son appétit pour les mouches vivantes, se réjouit que le "maître" soit enfin là. Le comte, traînant un cercueil et des rats, quitte le navire et se promène dans la ville la nuit. L'armateur Harding trouve sur l'Empusa orphelin le journal de bord qui relate la maladie mortelle. La ville déclare l'état d'urgence, mais il est trop tard : la peste se propage à Wisborg et fait d'innombrables victimes. Même le professeur Bulwer, "paracelsien" et expert en maladies épidémiques, ne trouve pas d'antidote à l'épidémie. Knock s'est échappé de l'asile et est poursuivi par une meute qui l'accuse du fléau, mais il parvient à s'échapper et à se cacher en dehors de la ville.

Thomas a également réussi à atteindre Wisborg. Il apporte avec lui le "Livre des vampires", dans lequel Ellen lit que seule une femme au cœur pur peut arrêter "le vampire" en lui faisant boire son sang de son plein gré et en lui faisant ainsi "oublier le cri du coq". Pendant ce temps, Orlok s'est installé dans la maison désolée en face des Hutter. Il regarde par la fenêtre la chambre d'Ellen avec nostalgie et incantation. La jeune femme fait semblant de s'effondrer et envoie Thomas chercher un médecin. Elle peut maintenant se sacrifier au vampire sans être dérangée, comme elle l'avait lu dans le livre. Orlok, ne se doutant de rien et s'imaginant être sur le point de réaliser ses vœux, se glisse dans sa chambre et s'approche d'Ellen pour boire son sang. Alors qu'il se nourrit d'elle, il sursaute soudain : le premier chant du coq se fait entendre, Nosferatu a oublié l'heure à cause de son désir. L'aube est déjà là et, au premier rayon de soleil, le vampire s'évanouit en fumée. Thomas arrive avec le docteur dans la chambre d'Ellen et la serre dans ses bras, mais il est trop tard - Ellen est morte. Mais comme l'espérait Ellen, la fin du vampire signifie aussi la fin de la peste.

Vous avez aimé ce visuel ? Si oui, il ne fait aucun doute que vous allez adorer cette . Jetez également un coup d'œil à nos Affiches De Films Vintage pour que votre décoration ait un style unique et inimitable. Si vous aimez le vintage, nous vous invitons aussi à découvrir nos Affiches Vintage : elles seront idéales pour donner un coup de rétro à votre intérieur !