20personnes regardent actuellement ce produit
affiche film il était une fois en amérique
affiche film il était une fois en amérique
affiche film il était une fois en amérique
affiche film il était une fois en amérique
affiche film il était une fois en amérique
affiche film il était une fois en amérique
affiche film il était une fois en amérique
affiche film il était une fois en amérique
affiche film il était une fois en amérique
affiche film il était une fois en amérique
affiche film il était une fois en amérique
affiche film il était une fois en amérique

Affiche Vintage
Il Était Une Fois En Amérique

Prix régulier €26,99 Prix réduit €21,99 Livraison offerte
/
Taxes incluses.
Économisez 19%

caution logo Ne traînez pas ! Il ne reste plus que 20 exemplaires disponibles !

20 commandes dans les 24 dernières heures.

0 en stock
Affiche Vintage
Il Était Une Fois En Amérique
Voir les options
€26,99€21,99
Ajouter au panier
Paiement securisé (crypté grâce au protocole SSL)
  • American Express
  • Apple Pay
  • Google Pay
  • Maestro
  • Mastercard
  • PayPal
  • Union Pay
  • Visa
trust badge

Découvrez l'emblématique Affiche du Film Il était une fois en Amérique et plongez au cœur d'une épopée cinématographique inoubliable. Cette affiche captivante évoque toute la profondeur émotionnelle de ce chef-d'œuvre intemporel réalisé par Sergio Leone. L'affiche emporte les spectateurs dans un voyage fascinant à travers les rues sombres et mystérieuses de New York, révélant ainsi l'atmosphère envoûtante du film. Les tons chauds et les nuances dramatiques reflètent la palette visuelle du long-métrage, créant une sensation d'intensité et de passion.

  • Caractéristique papier :
    • 🎨 Canvas : norme mondiale en terme d'impression et imitant un aspect "toile de peinture".
    • Par défaut, l'affiche contient une bordure blanche de 4 cm pour l'encadrement (cadre non inclus). Si vous ne la voulez pas, veuillez choisir "sans bordure blanche".
    • Taille : plusieurs choix disponibles. ✅
  • Grande résistance aux UVs.
  • Éclat des couleurs maximal, sans reflets.
  • Papier recyclé, garantissant un respect de l'environnement.
  • Affiche emballée soigneusement et livrée dans un tube de protection pour une protection totale.
  • LIVRAISON STANDARD OFFERTE.

⚠️ Cadre non inclus. ⚠️

Description de cette Affiche Film Il Était Une Fois En Amérique

Il était une fois en Amérique (C'era una volta in America) est un film policier épique de 1984 coécrit et réalisé par le cinéaste italien Sergio Leone, avec Robert De Niro et James Woods dans les rôles principaux.

Le film est un projet italo-américain[3] produit par The Ladd Company, Embassy International Pictures, PSO Enterprises et Rafran Cinematografica, et distribué par Warner Bros. Basé sur le roman The Hoods de Harry Grey, il raconte la vie des meilleurs amis David "Noodles" Aaronson et Maximilian "Max" Bercovicz, à la tête d'un groupe de jeunes juifs du ghetto qui deviennent des gangsters juifs de premier plan dans le monde du crime organisé à New York. Le film explore les thèmes des amitiés d'enfance, de l'amour, de la luxure, de la cupidité, de la trahison, de la perte, des relations brisées, ainsi que l'ascension des mafieux dans la société américaine.

C'est le dernier film réalisé par Leone avant sa mort cinq ans plus tard, et son premier long métrage depuis 13 ans. Il s'agit également du troisième volet de la trilogie Il était une fois de Leone, qui comprend Il était une fois dans l'ouest (1968) et Il était une fois la révolution (1971). La photographie a été réalisée par Tonino Delli Colli, et la musique du film par Ennio Morricone. Leone envisageait à l'origine deux films de trois heures, puis une version unique de 269 minutes (4 heures et 29 minutes), mais les distributeurs l'ont convaincu de la raccourcir à 229 minutes (3 heures et 49 minutes). Les distributeurs américains, The Ladd Company, l'ont encore raccourci à 139 minutes (2 heures et 19 minutes) et ont réorganisé les scènes dans l'ordre chronologique, sans la participation de Leone.

Le montage américain a été un échec critique et commercial aux États-Unis, et les critiques qui avaient vu les deux versions ont sévèrement condamné les changements apportés. Le "montage européen" original est resté un favori de la critique et figure fréquemment dans les listes des plus grands films de tous les temps, en particulier dans le domaine du gangstérisme.

En 1933, trois voyous recherchent un homme nommé "Noodles", torturant les gens pour information. Ils entrent dans un théâtre wayang, où les propriétaires se glissent dans une tanière d'opium cachée dans le bâtiment et avertissent Noodles. Il est apathique, drogué et saisissant un journal mettant en vedette la disparition des contrebandiers Patrick Goldberg, Philip Stein et Maximilian Bercovicz. Il se souvient avoir observé la police retirer ses cadavres, Max a brûlé au-delà de toute reconnaissance. Les nouilles échappent à la capture et laissent la ville seule et sans le sou.

En 1918, David "Noodles" Aaronson et ses amis "Patsy" Goldberg, "Cockeye" Stein et Dominic se battent comme des enfants des rues dans le Lower East Side de Manhattan, commettant de petits crimes pour le patron local Bugsy. Max déjoue l'un de leurs vols mais le butin lui a été volé par un policier corrompu, Whitey. Plus tard, ils font chanter l'officier, l'attrapant en train de coucher avec Peggy, une prostituée, et les cinq jeunes créent un gang avec le même niveau de protection policière que Bugsy. Max et Noodles deviennent les meilleurs amis.

Le groupe gravit les échelons après avoir mis en œuvre l'idée de Noodles de cacher l'alcool bootleg. Ils cachent la moitié de leurs revenus dans un casier de gare, donnant la clé de "Fat Moe", un ami qui n'est pas directement impliqué dans leurs activités. Noodles est amoureux de la sœur de Moe, Deborah, qui rêve de devenir danseuse et actrice. Bugsy, maintenant un rival, finit par tendre une embuscade aux garçons et tire sur Dominic, qui meurt dans les bras de Noodles. Dans une crise de rage, Noodles tue Bugsy et blesse un policier et est condamné à la prison.

Noodles est libéré en 1930 et rejoint ses amis, maintenant des bootleggers prospères pendant la prohibition. Son premier travail avec eux est un braquage de diamants utilisant un employé de bijoux et une prostituée occasionnelle nommée Carol comme informatrice. Pendant le vol, Carol pousse Noodles à la frapper, après quoi il la viole; elle devient plus tard le moll de Max. Le fait que le travail ait été commandé par une figure du Syndicat pour éliminer la concurrence incombe mal à Noodles qui, contrairement à Max, n'aime pas la hiérarchie et manque d'ambition politique. Le gang protège le patron du syndicat des Teamsters Jimmy O'Donnell, mais Noodles rejette plus tard le plan de Max d'approfondir ces liens.

Cherchant à former une véritable intimité avec Deborah, Noodles la prend à un rendez-vous somptueux, où elle révèle ses plans pour poursuivre une carrière à Hollywood. Sur le chemin du retour, une nouille frustrée la viole en limousine. Il rencontre plus tard la distanciation de Deborah lorsqu'il la regarde monter dans le train pour la Californie.

Le succès du gang se termine avec l'abrogation de 1933 de l'interdiction. Max suggère un braquage de la Federal Reserve Bank de New York, que Noodles et Carol considèrent comme une mission suicide. Carol convainc Noodles d'informer la police d'une infraction moindre, espérant qu'une brève incarcération refroidira l'ambition de Max. Après que Noodles ait appelé la police, Max l'a assommé lors d'un argument apparemment impromptu. Cela conduit aux événements montrés dans le prologue: en reprenant conscience et en apprenant que Max, Patsy et Cockeye ont été tués par la police, une nouille culpabilisée se cache dans la fosse à opium. Il sauve Moe mais découvre que sa nouvelle petite amie Eve a été assassinée et que l'argent du casier ferroviaire a disparu. Avec son gang tué et lui-même chassé par des voyous du Syndicat, Noodles s'installe à Buffalo sous un pseudonyme.

En 1968, Noodles est tardivement informé que le cimetière Beth Israel est en cours de réaménagement et a demandé de réenterrer ses proches. Après enquête, le rabbin qui avait envoyé la lettre l'informe que les corps de ses trois amis morts ont depuis été transférés à Riverdale. Réalisant que quelqu'un a déduit son identité, Noodles retourne à Manhattan et reste avec Moe. À l'intérieur du mausolée de Riverdale, Noodles trouve une clé du casier ferroviaire. La légende sur la plaque commémorative indique faussement que le mausolée a été érigé par Noodles lui-même.

Le casier révèle une valise pleine d'argent, et une note indiquant qu'il s'agit d'un acompte sur son prochain emploi. Noodles regarde les nouvelles d'une tentative d'assassinat contre le controversé secrétaire américain au Commerce Christopher Bailey. Le rapport montre Jimmy O'Donnell, toujours un patron des Teamsters, s'éloignant du scandale de corruption de Bailey. Noodles trouve Carol dans une maison de retraite gérée par la Fondation Bailey. Elle lui dit que Max les a manipulés pour le dénoncer à la police et a ouvert le feu en premier, souhaitant mourir jeune plutôt que dans un asile d'aliénés comme son père.

Après l'avoir repérée sur la photo de dédicace de la maison de retraite, Noodles retrouve Deborah, toujours actrice.[a] Il lui parle de son invitation à une fête au manoir de Bailey. Deborah admet être l'amant de Bailey et supplie Noodles de partir avant d'être confronté à des révélations blessantes. Ignorant les conseils de Deborah, Noodles voit le fils de Bailey juste à l'extérieur, qui ressemble évidemment à un jeune Max.

À la fête, Noodles rencontre Bailey, qui révèle qu'il est en fait Max et qu'il a simulé sa mort avec l'aide de la police et du Syndicat, a volé l'argent du gang et s'est réinventé en tant que politicien autodidacte et connecté aux Teamsters. Il confirme avoir fait de Deborah sa maîtresse des années plus tôt. Face à la ruine et au spectre d'un assassinat de Teamster, Max révèle que le travail qu'il a pour Noodles est de le tuer. Noodles, se référant obstinément à lui par son identité Bailey, refuse, expliquant qu'à ses yeux, Max est mort avec le gang. Alors que Noodles quitte le domaine, un camion poubelle démarre et un homme, vraisemblablement Max, marche de l'entrée vers Noodles jusqu'à ce que le camion passe entre eux. Noodles voit le convoyeur d'auger du camion broyer les ordures, mais l'homme est introuvable.

L'épilogue revient en 1933 avec des nouilles entrant dans la tanière d'opium après la mort de ses amis, prenant la drogue et souriant largement.

Vous avez aimé ce visuel ? Si oui, il ne fait aucun doute que vous allez adorer cette . Jetez également un coup d'œil à nos Affiches De Films Vintage pour que votre décoration ait un style unique et inimitable. Si vous aimez le vintage, nous vous invitons aussi à découvrir nos Affiches Vintage : elles seront idéales pour donner un coup de rétro à votre intérieur !